L'identité plurielle

L'identité plurielle

Sous la direction de Sébastien Rouquette, Enseignant-chercheur en Communication à l’UFR LACC. Paru en avril 2011 aux Presses Universitaires Blaise Pascal.

RESUME

Entre montée de l’individualisme et brassage des populations, les questions de reconnaissance identitaire représentent un enjeu à l’importance croissante. L’agenda politique en a récemment témoigné. Pourquoi parle-t-on aujourd’hui d’identité ? Identité de genre, « ethnique », religieuse, professionnelle, territoriale, sociale, nationale ... : les identités sont revendiquées comme plurielles, y compris chez un même individu, ce qui peut sembler une contradiction dans les termes. Pour autant, elles restent l’objet de représentations stéréotypées, dans les médias comme dans la société. Comment s’articulent identité individuelle et identité d’un groupe ? Comment les questions de la différence, de l’image de l’autre, de l’identité pluriculturelle de soi se posent dans les échanges quotidiens, dans les récits de vie des blogueurs, dans les médias, au cinéma ? Cet ouvrage collectif fait écho à toutes ces interrogations, en prolongation d’un colloque traitant des liens entre Représentation, reconnaissance et diversité culturelle.

Sébastien Rouquette est responsable adjoint de l’équipe de recherche Communication et solidarité, équipe qui étudie la recomposition des liens sociaux dans les sociétés pluriculturelles dites « de communication » (Clermont Université, Université Clermont-Ferrand 2).

SOMMAIRE

Introduction

S. Rouquette, « L’identité plurielle »

Partie 1 : L’image des autres : entre reconnaissances et stéréotypes

- É. Agbessi, R. Prado, « Obama, Un homme de la diversité diversement cité ».
- V. Dymytrova, « L’identité ukrainienne dans le miroir de la presse française ».
- V. Madélon, « Représentation d’un groupe de téléspectateurs-cibles : dé- et re-construction de stéréotypes ».
- A. Van de Winkel, « La représentation de l’Autre dans les légendes urbaines ».
- A.-C. Nentwig, « Les musiques du monde : enjeux territoriaux et identitaires d’un courant musical ».

Partie 2 : L’image de soi : l’identité plurielle

- F. Plante, « Cultures en contact : les médias et la construction du lien social chez des lycéens de l’île de La Réunion ».
- Sonia Gérard, « Quelle(s) représentation(s) du parent étranger chez le sujet métissé ».
- A.Bernard, « Représentations des publics dits exclus de la culture dans le discours des politiques ».

Partie 3 : Mondialisation et revendications identitaires

- B. Carteron, « Pluriculturalité et identifi cation nationale en Nouvelle-Calédonie ».
- Moua Mayhoua, « Être Hmong et plus si affinités : entre fluidification et pluri-appartenances ».
- Érika Thomas, « Revendications ethniques identitaires ».
- Virginie Marie, « Représentations de la « crise sociale » en Guadeloupe dans les médias ».

Partie 4 : Les relations interculturelles

- M. Amatulli, « L’auberge Espagnole de Cédric Klapisch : identité, altérité, européanité ».
- C.Angé et O.Deseilligny, « Image de soi et image de l’autre dans les blogs de voyage en Inde ».
- C. Brassier-Rodrigues, « Style d’apprentissage, style d’enseignement et identité nationale ».
- C. Bryon-Portet, « Le processus identitaire à l’oeuvre dans la franc-maçonnerie : de la multi-culturalité à l’inter-culturalité ».
- A. Frame, « Représentations de l’autre dans l’interaction ».

Conclusion

A.-L. Margérard, « Panorama des courants théoriques de l’étude des représentations des identités culturelles et interculturelles ».

PRESSE

Synthèse des résultats dans l’article du Huffington post L’identité plurielle.

OUVRAGE DISPONIBLE

  • En librairie (diffusion CID)
  • En ligne
  • Aux PUBP(Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand - 4, rue Ledru)
  • 19 euro (version papier) et 12,50 euro (version numérique).